AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vieilles couvertures et pages froissées... [Atsuhi Kei + Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shigesuke Kahoruavatar
Passante


Messages : 60
Féminin Age : 19

Votre personnage
Âge : 16 ans
Classe ou Emploie: Première année
Club : Club d'écriture

MessageSujet: Vieilles couvertures et pages froissées... [Atsuhi Kei + Libre]   Jeu 17 Mai 2012 - 13:06

« Enfin... On peut dire que c'est le plus merveilleux endroit ici...»

Kahoru venait de sortir du Hall où elle avait fait de nouvelles rencontres. C'est en traversant le parc fleurit et plein de vie qu'elle se dît enfin qu'il serait temps de visiter les lieux. Les papiers administratifs étaient enfin remplit, il resterait sûrement quelques formalités durant les premières semaines mais pour le moment, elle était tranquille. De sa démarche légère et détendue (pour une fois), elle se hâta vers ce qui semblait être une bibliothèque. Elle se situait vers l'aile droite du pensionnat, là où était le coin des étudiants. " C'est là que je veux vivre. "

L'adolescente franchît les somptueuses et lourdes portes qui menaient de l'extérieur vers l'aile puis avança au centre de la pièce. Il faisait un peu sombre, sûrement à cause du temps. Elle scruta l'endroit en tournant sur elle-même, lentement. D'après les indications alentours, elle se trouvait au Foyer, là où les élèves se regroupent habituellement. Juste en face, il y avait l'infirmerie... Le théâtre et... Ah ! La bibliothèque ! Elle courût presque jusqu'à la porte épaisse en manquant de tomber puis la poussa violemment. Il était clair que ce comportement un peu "brusque" ne lui ressemblait pas du tout, sauf bien sûr quand elle est avec ses livres, eux la comprenne et la connaisse.


Ce qu'elle vît dépassa de loin toutes ses espérances. Kahoru leva les yeux au plafond, la mine fraîche et la bouche grande ouverte, à la limite de tomber sur ses genoux, un magnifique spectacle haut en connaissances s'ouvrait à elle. Ce n'était pas une vulgaire bibliothèque de 300 livres, mais plutôt une bilbiothèque de grand roi. Au moins 3000 livres s'offraient à elle, à perte de vue. Un espèce de semi-étage à sa gauche, avec un escalier de bois aux marches solides menaient vers des étagères de livres d'au moins trois mètres de haut, aux pieds de celles-ci, des bureaux d'époques avec une lampe, une petite chaise confortable et une tasse de thé prête à l'usage. C'était tout simplement magnifique.

La jeune fille aux yeux translucides s'avança un peu plus, très calmement. Son coeur battait si fort qu'elle eût l'impression qu'il allait s'arracher de sa poitrine. Elle tourna la tête à sa droite, une fenêtre immense permettait de voir un parc derrière, il ne semblait pas avoir accueillit grand monde, si ce n'est que des amoureux cachés. Devant cette même fenêtre, un immense bureau de bois clair, surmonté d'un ordinateur dernière génération, quelques ouvrages sûrement empruntés et deux chaises de bureau. C'était le secrétariat, renfermé par des barrières haute jusqu'au bassin en bois clair aussi. Le parquet était ciré, brillant, superbe. Kahoru mourrait d'envie de s'étaler au sol pour en embrasser la surface luisante.

L'adolescente parcourut les rayons des grands romanciers du XVIIe siècle en effleurant chaque couverture de chaque bouquin. Du bleu foncé, du vert forêt ou encore du rouge bordeaux, chaque livre avait sa couleur, son odeur... Son histoire. Kahoru s'assied grossièrement au bas d'une étale d'épais romans et en saisit un dont elle caressa la couverture de son index.
" Rugueuse, aux lettres d'or incrustées... Il doit renfermer mille connaissance... ". La voilà partie pour au moins trois jours de lecture intense.


Dernière édition par Shigesuke Kahoru le Dim 10 Juin 2012 - 17:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuhi Keiavatar
Passant


Messages : 24
Masculin
Votre personnage
Âge : 20ans
Classe ou Emploie: seconde année (université)
Club : Aucun

MessageSujet: Re: Vieilles couvertures et pages froissées... [Atsuhi Kei + Libre]   Lun 21 Mai 2012 - 22:32

Des livres, toujours des livres, encore des livres. Tel était le clavaire insupportable qui me rattrapait toute les semaines. Etant arrivé en cours d'année, la plupart des clubs étaient déjà complets quand on m'apprit qu'il fallait à tout prix en choisir un. Pourtant, une semaine m'avait largement suffit pour que je connaisse quasiment toutes les filles à éviter d'urgence. Car bien que flatteuse et pouvant être de bonne compagnie, elle étaient avant tout des démones prêtes à tout pour vous attacher. C'était là le cauchemar de tout homme censé n'étant pas au bord du désespoir. Il m'avait donc fallut choisir en sélectionnant trois critères. Les filles, le talent nécessaire, et l'odeur qu'on avait en en sortant. J'excluait ainsi le cours de cuisine, les échecs, les fans club des idoles (incluant le mien bien sur) et ce qui ressemblait de près ou de loin à une secte. Il ne me restait au final qu'un seul choix, le club de lecture.

Lire ne demandait pas de talents particuliers. Et j'avais lu et écrits suffisamment de programmes pour pouvoir lire quelques ouvrages. Seulement voilà, ce n'était pas quelques ouvrages. Il se trouvait que cette bibliothèque en comptait des milliers et que les membres de ce club l'avaient apparemment tous choisis ce qui me rendait d'ailleurs un peu coupable d'avoir pris la dernière place. Ce qu'il y avait de plus problématique était qu'étant le seul homme du groupe il était plus que fréquent que l'on me demande mon avis. Au début, je disais toujours "Ce livre m'as beaucoup touché", cependant, quand vint le tour des fourberies de Scapin, pièce française d'un certain Molière, on me demanda pour la première fois de m'expliquer. Finalement, bien que je n'ais pas quitter le club, on m'avait donné une occupation bien différente.

Celui de faire des copies numériques de tous les ouvrages présents. Cela peut sembler noble à première vue, mais autant fallait-il dire que cela revenait à faire des photocopies dans un bureau de quartier. Un travail à mes yeux aussi misérable que celui de stagiaire. Du moins, au début car à force de recourir à cette méthode, j'avais finit par lire quelques uns de ces bouquins dont mon préféré je cite "la belle et la bête". Vous connaissez ? Quoi qu'il en fût il fallait aussi dire que la bibliothécaire ne faisait pas son âge et avait son charme. Je trouvais les couguars fascinent. Ils avaient une large expérience mais continuaient de s’intéresser à ceux qu'ils supposaient comme des novices. Bien entendu, je n'avais jusque là réussi qu'à la faire rougir étant conscient qu'il n'y aurait surement jamais rien de sérieux entre nous deux.

Je reposais les bouquins à leur place un par un essayant de ne pas me tromper afin d'éviter de lui rajouter du travail. Puis, je consultais ma liste à la recherche du dernier ouvrage que je devrais numériser aujourd'hui. A ma grande surprise, il n'était pas sur l'étagère. Pourtant, à ce que j'en avais entendu dire, c'était ce qu'on appelait communément un "pavé" qui n'avait pas été emprunté. Je partais donc à la recherche du fuyard voulant le retrouver au plus vite pour partir. Défilant das les couloirs, je fît demi-tour quand je crus apercevoir une curieuse paire de jambes.

Non pas curieuse comme difforme mais comme celle qu'on apercevrait sans voir le reste du corps de son ou sa propriétaire, faisant ainsi penser à un cul de jaques inversé. (ça peut sonner idiot je l'accorde). Une petite fumée provenant surement d'un tasse de thé bien chauffée remontait légèrement s'écoulant dans la ventilation. Je m'avançait posant des deux coudes sur le haut du dossier du fauteuil mon regard visant le livre qu'avait la fille entre les mains. Je reconnaissais là celui que je cherchais, me demandant tout de même à quoi pouvait ressembler celle qui serais à même de lire ce pavé. Stéréotypée ou non.

-C'est intéressant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shigesuke Kahoruavatar
Passante


Messages : 60
Féminin Age : 19

Votre personnage
Âge : 16 ans
Classe ou Emploie: Première année
Club : Club d'écriture

MessageSujet: Re: Vieilles couvertures et pages froissées... [Atsuhi Kei + Libre]   Dim 10 Juin 2012 - 17:41

« Il est bizarre, lui ! »

Kahoru venait à peine de se plonger dans les pages du livre qu'un individu vint troubler la sérénité des lieux. Elle n'y prêta aucune attention... Enfin, jusqu'à ce que l'individu en question s'adresse a elle. La jeune fille se retint d'un soupire.


" C'est intéressant ? "


Elle avait bien envie de lui dire qu'elle espérait que le livre soit intéressant ! Non mais, quel culot ! Kahoru n'avait pas lu deux pages qu'on venait déjà l'enquiquiner. Bon, elle reprit son calme intérieur, - car oui, extérieurement elle n'affichait qu'un visage neutre - puis se contenta de tourner lentement la tête en direction de son interlocuteur. Elle ouvrit à peine plus les yeux, il était assez charmant. Décidément, les garçons ici étaient-ils tous "pas mal" ? Bref, elle interrompit ses pensées incessantes pour répondre au jeune homme en se souvenant qu'elle devait être agréable, du mieux qu'elle pouvait, et avec le plus de monde possible. Hors de question que sa réputation de petite fille modèle totalement coincée et associable la suive jusqu'ici...


" J'imagine que oui. Tu aimes lire ? "

Quoi ? Kahoru venait de poser une question, en plus de donner une réponse. Mais c'est qu'il y a de l'amélioration là-dedans. Sans paraître trop frustrée, elle glissa un mince sourire à l'égard du garçon. Elle profita de sa brève réponse pour "examiner" un peu plus son charmant interlocuteur. Une peau un peu plus foncée que la sienne, des lèvres fines puis des cheveux mi-long, noir comme les siens. Enfin bon, cette teinte de cheveux était typique des japonais... Les siens semblaient ondulés, très légèrement.

De la façon la plus discrète qu'il soit, elle porta ensuite son attention aux vêtements qu'il portait et constata qu'ils étaient un peu du style "Rock", "Punk Rock" et se surprit d'apprécier ce look, qu'elle jugeait de "rébellion". Stupide ma foi, il n'y avait rien de rebelle à se vêtir de noir et de chaîne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuhi Keiavatar
Passant


Messages : 24
Masculin
Votre personnage
Âge : 20ans
Classe ou Emploie: seconde année (université)
Club : Aucun

MessageSujet: Re: Vieilles couvertures et pages froissées... [Atsuhi Kei + Libre]   Mer 27 Juin 2012 - 0:47

Si j'aimais lire ? Moi ? Ce devait être là la question la plus vague que j'avais entendu par cette journée. Après tout, il y a tellement de choses à lire et on peut le faire de plusieurs manières différentes. Tenez, il y a par exemple la lecture rapide. Prenez ces quelques mots: "L'autre jour sous le soleil". Vous n'avez alors pas finit de lire le mot "jour" que vous avez déjà lu le mot soleil. C'était là de la lecture rapide et mal venue. Dans ce genre de cas, il y avais plusieurs possibilité. La première, le livre vous ennuyait et vous vouliez en finir au plus vite, la deuxième était que vous étiez tellement passionné que vous vouliez immédiatement en connaître la suite. Ensuite, il y avait cet exemple ci "Vor kurzem unter der Sonne" une langue étrangère vous pousse ainsi à vous attarder sur chaque mot, vous enlevant le plaisir de la lecture quand vous n'êtes pas bilingue bien évidemment.

Sinon, il n'y avais pas que les mots que l'on pouvait lire. Il y avait les notes, les codes, les astres, les lignes de la main. Où bien encore les simples mots que on lit sur les encadrements publicitaires quand on est enfant qu'on ne lit rien que pour pouvoir le répéter avec un air idiot impossible à éjecter de notre tête. Bien sur, on peut se dire que toute personne ne pense pas à cela quand elle pose cette question. Je repensais donc au classique de la belle et de la bête. Car pour une première question, elle devait faire parties de celles qui étaient des plus intéressantes à exploiter.

-Tout dépends du contexte.

Maintenant que j'y pensais, la lecture s’avérait être pour certaines personnes une forme de passion. En ce qui me concerne, quand je fait des choses telles que écrire un programme ou encore charmer une charmante personne, le fait d'être dérangé dans le feu de l'action était loin d'être agréable. Pourtant, cette fille n'avait pas l'air d'être embêtée par mon intervention. Cette fille ? Toute personne a un nom, et ce n'est pas pour rien. D'une certaine façon, on peut penser qu'il est égoïste de la part de parents de choisir un prénom pour leur enfants. D'une autre façon, dans certains cas, c'est préférable et évite aux enfants de prendre cela à la légère. Et contrairement aux choses relatent de la religion tels que la baptême, il n'y avait pas de réel rapport avec le mode de vie futur. Mais surtout une attitude qui reflétera oui ou non cet héritage injectant dans ce nom une personnalité. Ne voyant pas d'autre alternatives dans ce genre de situations, je tendais la main, espérant au moins qu'elle daigne la serrer.

-Ai-je le droit d'attribuer un nom à ce visage ? Pour ma part, je m'appelle Kei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shigesuke Kahoruavatar
Passante


Messages : 60
Féminin Age : 19

Votre personnage
Âge : 16 ans
Classe ou Emploie: Première année
Club : Club d'écriture

MessageSujet: Re: Vieilles couvertures et pages froissées... [Atsuhi Kei + Libre]   Jeu 28 Juin 2012 - 7:46

« Finalement il est comme tout le monde... Quoique. »



Le jeune garçon semblait hésiter. Il réflechit alors quelques instants puis lâcha ces quelques mots, des mots à l'arrache.

" Tout dépend du contexte "

Cela s'entend. Peut-être préfère-t-il les petits livres, tels que les documentaires ou des livres avec plus d'images que de textes. Etant une passionnée, Kahoru trouva que même ça, des petits livres sans beaucoup de valeur, c'était déjà une porte vers la connaissance de son interlocuteur. Ne nous emballons pas. Il peut très bien préféré les notes de musiques ou autre... Pourquoi pas les hiéroglyphes ?
Elle divague.
Toujours dans cette idée de cerner la personne en face d'elle, Kahoru l'observa. Ce fut de courte durée car il renchérit.

" Ai-je le droit d'attribuer un nom à ce visage ? Pour ma part, je m'appelle Kei."

L'adolescente constata alors que... Kei, lui tendait la main. Un animal l'aurait renifler, pour en connaître la valeur et savoir ce qu'elle aurait pu lui apporter pour lui-même, tandis qu'une personne normale l'aurait serrer avec vigueur. La vigueur, quelque chose qui manquait à Kahoru. Elle était très mince et pas très forte, il allait probablement lui écrabouiller les doigts.
Alors voilà, comme ça il s'appelle Kei... C'est un joli prénom, beaucoup plus joli que celui de Kahoru qui, prononcé par un étranger, donnait plus un bruit qu'autre chose. Dirait-on même, un gémissement émit par un muet souffrant. Oui, son prénom ne lui plaisait pas, mais pas au point de mentir en prétendant s'appeler autrement, ou en ne disant rien.
L'adolescente baissa les yeux sur la main qu'on lui tendait, ce geste ne paraissait pas agressif, elle qui se sent toujours menacée, la voilà en bonne position. Elle posa donc ses longs doigts fins à l'aspect fragile au creu de la paume de Kei puis referma sa main, elle lui serra avec douceur. Peut-être un peu trop, cela semblerait sûrement bizarre. Après tout, tout ce que fais Kahoru à l'air un peu bizarre, pas très commun. Elle lâcha enfin.

" Enchantée Kei, moi c'est Kahoru. "

Elle faillit s'étrangler à la fin de sa phrase, "Kahoru", décidément, ce prénom n'était vraiment pas joli, l'adolescente haïssait probablement ses parents de lui avoir donner un tel nom. Déjà qu'il est long, alors si en plus il n'est pas beau...
La jeune fille adressa à Kei un sourire assez large pour dévoiler ses dents du haut, quand on a un beau sourire, autant le montrer. Ses dents étaient très blanches et anormalement alignées. Trop droites, trop parfaites pour être naturelles. Étant plus jeune, Kahoru avait du faire plusieurs années avec son appareil dentaire ridicule. En voilà les résultats !
En remettant les plis de sa jupe, Kahoru se leva avec difficulté, les muscles engourdit. Kei était nettement moins grand maintenant, à hauteur de son genou. Elle se déplaça, de façon à ce que lui aussi se lève.

" Maintenant que tu es là, il va être difficile pour moi de lire alors... Autant aller faire un tour. Enfin si tu veux. "

Un point d'interrogation énorme fit son apparition dans la tête de Kahoru. Très gros et bien rouge. "Mais qu'est-ce qu'il te prend, jeune folle ?" Depuis qu'elle était dans ce pensionnat, elle ne faisait que des choses encore plus bizarre que d'habitude, comme devenir sociale. Ça, c'était étrange !
Dans un demi-soupire, l'adolescente attendit la réponse de Kei, en se doutant bien qu'il refuserait d'accompagner une nana pas très stable dans sa tête à l'extérieur des bâtiments. Non, Kahoru n'allait pas se transformer en créature mutante programmer à la destruction de la race humaine, pas de panique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Vieilles couvertures et pages froissées... [Atsuhi Kei + Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vieilles couvertures et pages froissées... [Atsuhi Kei + Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» On appelait ça les Vieilles Serres. » Klyde.
» De vieilles images
» Le gang des vieilles timbrées (The GVT)
» Visiteurs amoureux de ces très vieilles tombes.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Rps terminés ou abandonnés...-