AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trouble is coming [ Miki ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saitô Mitsukoavatar
Passante


Messages : 221

Votre personnage
Âge : 17 ans - 3e Année
Classe ou Emploie:
Club :

MessageSujet: Trouble is coming [ Miki ]   Mer 16 Mar 2011 - 17:26

« Bienvenue dans le merveilleux village de Furui »

Non non, Mitsuko n'inventait rien. C'était écrit, là, noir sur blanc, sur la fontaine qui trônait au milieu de la place principale. Ils se foutaient de qui ? C'était de la propagande, purement et simplement. Elle détourna le regard, cherchant un autre point d'accroche visuel. Au menu, la promotion de l'épicier ("N'attends plus, profitez de la promotion sur nos crevettes en conserve !") ou encore la liste des bouquins en soldes chez le libraire ("Comment j'ai vaincu ma peur des légumes" et "j'ai révé d'un dauphin" en tête de liste). Passionnant, n'est-ce pas ? Mitsu étouffa un baillement. Elle s'ennuyait, là, toute seule, et Mitsuko qui s'ennuie n'est jamais bon pour qui que ce soit, et en général les gens qui se trouvent à moins d'un kilomètre de sa position.

Milieu mars, samedi, ciel bleu, la fin d'après-midi approchait, et l'heure du couvre feu avec elle. Pour la première fois depuis pas mal de temps (3 jours, en somme), il faisait beau, aussi notre demoiselle et son très cher frère avaient-ils prévus de sortir, de discuter de pleins de trucs chiants, comme l'arrivée probable de leurs soeurs : L'adorable Sakura, et la particulièrement conne, Toyoko. Mais il ne s'était pas pointé là où ils avaient convenus de se retrouver, et cela frustrait particulièrement Mitsuko.

Lassée de parcourir la place en long, en large et en travers, elle s'était laissé tomber au bord de la fontaine. Son ainé était probablement fourré (dans un placard à balais, dans un buisson, peu importe) avec la fille du poissonnier, occupé à renifler l'odeur fétide de sa dulcinée. Pourtant, cette fille était la réincarnation d'un poisson, thon ou morue au choix, Saitô en était certaine. Plus le temps passait, et plus elle l'insupportait.

Elle en était là de sa réflexion lorsqu'elle vit surgir dans son champ de vision une main que le temps avait peu à peu détruit, décharnée, ridée, et habillée d'énormes bagues que ses doigts maigres devaient peiner à soulever. Levant la tête, elle observa le visage de la vielle qui s'était approchée sans aucune gène. Elle avait un regard malicieux, quand bien même ce dernier souvenir de l'enfance contrastait atrocement avec son visage détruit par les rides, les boursouflures. Sans rien dire, elle ouvrit sa main jusqu'alors fermée, et découvrit aux yeux de la demoiselle deux pastilles étranges, ovales et plates, aux couleurs chatoyantes.

Aimez-vous les bonbons, jeune fille ?

_________________

x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakamura Mikiavatar
Passant


Messages : 112
Masculin Age : 24

Votre personnage
Âge : 19
Classe ou Emploie:
Club : Aucun

MessageSujet: Re: Trouble is coming [ Miki ]   Mer 16 Mar 2011 - 18:23

Miki s'ennuyait. Vraiment. Profondément. Désagréablement. Et à vrai dire, il ne savait même pas ce qu'il pourrait faire de l'après-midi à venir. Pour une fois, il n'avait pas envie de tirer. POUR UNE FOIS. Aussi, il s'était plu à déambuler dans le rustique village -puant le poisson de Furui. Nan mais sérieusement, où était-il allé chercher l'idée de passer sa journée dans cet horrible endroit ? Complètement paumé, le Nakamura grogna intérieurement, et ignora même les gloussements d'un charmant groupe de jeune fille qu'il croisa sur sa...."Route". Il aurait pu rebrousser chemin, et rentrer pénard au pensionnat, mais les circonstances firent que non. En effet, s'il n'avait pas aperçu une charmante tignasse bleue au loin, suivi d'un corps de rêve, Miki serait certainement retourné glander dans sa chambre. Mais non, le destin en avait voulu autrement. Aussi, le Nakamura s'était-il immédiatement dirigé vers la possesseuse/possétrice/Posséjsaispas, de cette magnifique paire de...Gambettes, et arqua un sourcil en apercevant un vieux morceau de poisson pâné juste à côté. Intrigué, Miki s'approcha un peu plus des deux personnes et....recula de trois pas.

"MIMI ?!"

Les yeux ronds comme des soucoupes, le blond toisa longuement celle qui semblait être une de ses plus "vieilles" amies. Sotai Miyuko...Ou un truc dans le genre.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saitô Mitsukoavatar
Passante


Messages : 221

Votre personnage
Âge : 17 ans - 3e Année
Classe ou Emploie:
Club :

MessageSujet: Re: Trouble is coming [ Miki ]   Mer 16 Mar 2011 - 20:21

Euh...

Bienvenue à chelou-land. Mitsuko avait le chic pour attirer les gens les plus bizarres existant dans le coin, elle n'en réchappait jamais. Elle cherchait quoi répondre, rendue très perplexe par l'apparence peu commune des « bonbons », mais sa recherche fut rapidement interrompue par une exclamation étrange...

MIMI ?!

Wait, wat ?!
La seule personne lui ayant affublé ce surnom était loin d'être ici (d'ailleurs, elle n'avait strictement aucune idée de l'endroit où pouvait se trouver, et on ne peut pas dire que cela l'intéressait vraiment). Oui, un blond, avec un nom de fille... Euh... Miki ? Elle leva ses yeux turquoises vers le jeune homme qui avait fait son apparition, et qui venait de reculer de trois pas. Amusée, la demoiselle afficha un sourire franc, le premier depuis bien longtemps.

Alors comme ça je te fais peur, hein ?

Elle se leva alors, ignorant superbement la vielle croute à coté d'elle, et examina attentivement Miki, n'ayant pas peur de laisser planer un hypothétique silence. Cela faisait très longtemps. La dernière fois ? Elle ne s'en souvenait pas, puisqu'ils se croisaient toujours par hasard, dans des soirées d'amis communs, dans la rue, dans des boutiques diverses... C'avait toujours été étrange, mais pour le coup, ils se connaissaient depuis longtemps, et s'entendaient relativement bien. Relativement, car difficile de ne pas taquiner Miki, et inversement j'imagine, surtout quand elle s'amusait à pourrir les nanas qu'il prenait pour cible en soirée, afin qu'elles s'enfuient pleurer dans les toilettes, ou rentrent carrément chez elle. Oui, ça passait le temps lors des soirées chiantes.

Elle croisa les bras sur sa poitrine, ce qui n'est absolument pas à prendre comme une tentative de remonter celle-ci, pour deux raison. La première, c'était qu'elle ne faisait pas un bonnet F, et n'en avait donc pas suffisamment pour que ça ait un quelconque impact, à moins de soulever très haut les épaules, ce qui donnait une allure très stupide ; La seconde, c'était qu'on dit croiser les bras SUR la poitrine, et pas dessous.

Bref, je m'égare.

Tu me suis, c'est ça ? Avoue, tu ne peux pas te passer de moi.

Elle lui fit un clin d'oeil charmeur. Il ne lui serait même pas venu à l'idée d'agir comme ça avec n'importe qui, de peur de se retrouver avec un mollusque collé aux baskets. Mais elle connaissait bien Miki, et bien loin d'être un mollusque, elle savait qu'il avait abandonné depuis longtemps l'idée d'en faire une conquête, ce qui n'était pas le cas de toutes les autres filles de l'établissement.

Encore heureux.

_________________

x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakamura Mikiavatar
Passant


Messages : 112
Masculin Age : 24

Votre personnage
Âge : 19
Classe ou Emploie:
Club : Aucun

MessageSujet: Re: Trouble is coming [ Miki ]   Mer 16 Mar 2011 - 21:28

Ah bah oui...C'était bel et bien..Elle. Pourtant, Miki ne s'en remettait pas. Cette fille, il la croisait autrefois dans des soirées de tous les genres, ou même dans la rue. Ils n'étaient pas proche à proprement parler, mais n'était pas de simples connaissances non plus. Et d'aussi loin qu'il s'en souvent Mi..Euh...MITSUKO !, bref, Mitsuko était bien l'une des celles qu'il ne comptait pas parmi ses nombreuses aventures. Non en fait, il la considérait plus comme le genre d'amie avec qui il se chamaillait assez souvent que comme une potentielle fille à foutre dans son lit. Toutefois, Miki ne pût retenir son plus beau sourire enjôleur lorsque sa chère "Mimi" lui adressa finalement la parole.

"Je t'en prie..Qui pourrait avoir peur d'une fille comme toi ?"

S'il était ironique ? Bien sûr que non. Miki n'éprouvait pas crainte quelconque à l'égard de cette fille, et jamais il ne l'aurait considérée comme "dangereuse". D'ailleurs, il n'avait jamais réussi à la voir autrement que comme une boule de..Une boule de quelque chose qu'il s'amusait à provoquer. D'ailleurs, les paroles qui suivirent la précédente question du Nakamura furent bel et bien provocatrice, et Miki y répondît à coeur joie.

"Oh si tu savais à quel point tu m'as manqué ! Je ne te suis plus, je suis carrément devenu un stalker."

Un sourire ironique étirant ses lèvres, le blond répondît au clin d'oeil enjôleur de la jeune femme par un haussement d'épaules fatalistes, puis tira la langue.

"Ne me vole pas mon rôle, ma belle. En général c'est moi qui séduit. Occupes toi juste de me tomber dans les bras."

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saitô Mitsukoavatar
Passante


Messages : 221

Votre personnage
Âge : 17 ans - 3e Année
Classe ou Emploie:
Club :

MessageSujet: Re: Trouble is coming [ Miki ]   Mer 16 Mar 2011 - 22:06

Sourire.

Ce mec avait un sourire canon. Pardon, un putain de sourire canon. Pas étonnant que les nanas tombent comme des mouches devant lui et qu'il enchaîne les conquêtes avec une facilité déconcertante. Mitsu avait été comme lui à une époque, mais il fallait toujours qu'elle tombe sur de gros cassos qui la collaient avec insistance dans le but de s'attirer ses faveurs, si bien que ça en avait été rapidement devenu insupportable. Depuis, elle avait décidé de devenir nonne, ce qui était chose facile vu le nombre de mecs à la ronde dans cet établissement de nanas.

Oh si tu savais à quel point tu m'as manqué ! Je ne te suis plus, je suis carrément devenu un stalker.

Haussement d'épaules, tirement de langue. Ce qui provoquerais chez une fille normale une soudaine activité des hormones n'eut pour réaction qu'un sourire parfaitement ironique, parfaitement silencieux, parfaitement parlant.

Ne me vole pas mon rôle, ma belle. En général c'est moi qui séduit. Occupes toi juste de me tomber dans les bras.

Je suis presque désolée d'avoir à te l'annoncer, mais la seule et unique fois où je te tomberais dans les bras, je viendrais probablement de décéder d'un arrêt cardiaque.

Un sourire au coin de ses lèvres, elle le dépassa, puis se retourna une fois derrière lui.

Sérieusement, Miki, qu'est-ce que t'es venu faire à Furui ? Si tu me dis que tu as rejoint Shôta, j'espère que tu te rends compte du danger auquel tu t'expose ?

Encore une fois, ses lèvres dessinèrent un léger sourire qui voulait tout dire : Tu t'es embarqué dans une galère incroyable. Non seulement t'es dans le pensionnat le plus chiant que la terre ait jamais porté, mais en plus, je suis à moins de 5 kilomètres. Et ceux qui connaissaient Mitsuko un tant soit peu savaient qu'il vallait mieux tenir ses distances.

D'ailleurs, quand on parles du loup...

Jeune homme... Vous voulez un bonbon ?

La vielle femme avait agrippé de son autre main la manche du jeune homme, bien décidée à ne pas le lâcher avant qu'il n'ai accepté l'un de ses bonbons... qui n'en avaient absolument pas l'air.

_________________

x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakamura Mikiavatar
Passant


Messages : 112
Masculin Age : 24

Votre personnage
Âge : 19
Classe ou Emploie:
Club : Aucun

MessageSujet: Re: Trouble is coming [ Miki ]   Mer 16 Mar 2011 - 23:28

Elle n'avait pas changé. Pas d'un poil. Enfin quoique...Physiquement, Mitsuko avait bel et bien "évolué", et si elle était déjà bien appétissante à la base, le développement de son corps n'avait fait que l'affirmer. Du coup, Miki se mettait sérieusement à regretter qu'elle ne soit pas comme ces filles si faciles qu'il foutait dans son lit avec un simple clin d'oeil. Et pour couronner le tout, cette chère Mimi avait gardé l'arrogance et l'ironie tant attrayante dont elle s'amusait à user sur le Nakamura lorsqu'ils avaient l'occasion de s'entretenir ensembles.

Je suis presque désolée d'avoir à te l'annoncer, mais la seule et unique fois où je te tomberais dans les bras, je viendrais probablement de décéder d'un arrêt cardiaque.

Miki s'en mordît les lèvres...D'amusement. Oh oui il adorait la répartie sans fin de cette fille. Etait-ce là un signe de masochisme ? Certainement..Mais il l'admettait.

Un arrêt cardiaque ? Quand tu seras en train d'agoniser, je serai à tous les coups en train de prendre mon pied. Et puis, ne le nie pas Mitsu', je sais que tu adorerais plus que tout que je te serre contre moi.

Il ne broncha tout de même pas lorsqu'elle le contourna, se contentant ainsi de la regarder du coin de l'oeil. Et involontairement, lorsque les paroles de la belle Mitsuko lui parvinrent aux oreilles, son sourire doubla, voir tripla.

Sérieusement, Miki, qu'est-ce que t'es venu faire à Furui ? Si tu me dis que tu as rejoint Shôta, j'espère que tu te rends compte du danger auquel tu t'expose ?

Ce que je viens faire à Furui ? Je m'emmerdais et j'avais rien à foutre de ma triste vie de libertin. Et puis, oui, j'ai rejoint Shôta. Par ailleurs, je ne vois pas du tout à quel danger je m'expose. Tu n'es qu'un chaton, Mitsuko.

Toutefois, Miki n'eût pas le loisir de voir entièrement le début de sourire que dessinèrent les lèvres qu'il sentît une soudaine pression sur la manche de sa veste. À côté de lui, le vieux débris s'étant précédemment entretenu avec Mimi', s'agrippait à lui comme un bébé koala à sa mère, tout en lui proposant des bonbons pour le moins suspect. Face à cela, le blond retînt une mine dégoûté. Cette femme était tellement vieille et écrasé qu'avec un peu de chance il aurait pu en faire un éventail.

Non merci, je n'aime pas les...Cochonneries de ce genre.

Déconcerté et écoeuré, il tourna le regard vers Mitsuko un air suppliant sur le visage. Pitié, tout mais pas la honte de se faire donner des bonbons par une quadragénaire ressemblant plus à un résidu de thon ménopausée qu'à une grand mère...Normale. Miki ne le supporterait pas.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saitô Mitsukoavatar
Passante


Messages : 221

Votre personnage
Âge : 17 ans - 3e Année
Classe ou Emploie:
Club :

MessageSujet: Re: Trouble is coming [ Miki ]   Jeu 17 Mar 2011 - 17:42

▬ Un arrêt cardiaque ? Quand tu seras en train d'agoniser, je serai à tous les coups en train de prendre mon pied. Et puis, ne le nie pas Mitsu', je sais que tu adorerais plus que tout que je te serre contre moi.

▬ Wow, je t'arrête ton de suite, j'ai pas du tout envie de savoir la manière dont tu prendra ton pied à ce moment là.

Elle esquissa une grimace exagérée de dégout. Quel que soit le sens dont était pris la phrase qu'elle venait de sortir, ce n'était guère attrayant d'imaginer la scène, aussi ne prit-elle même pas la peine de le faire.

Et puis, c'est vrai que je rêve de toi nuit et jour, tout le monde le sait, c'est tellement crédible.

Elle ne vit pas son sourire s'agrandir pas plus qu'il ne vit le sien, amusé, aussi ironique que pouvait l'être le ton de sa voix. Elle avait beau dire, elle était contente de le voir. Non pas parce qu'elle rêvait de lui sauter dessus (pas comme certaines autres vielles peaux assez nombreuses dans le périmètre, je ne vais pas vous faire une liste), mais parce qu'il faisait partie des rares personnes qu'elle parvenait à supporter sans problèmes, et qu'elle appréciait plutôt bien.

Et puis, elle adorait tout particulièrement le regard que les filles portaient sur lui, et lui jetaient à elle ensuite, comme si elle n'était qu'un animal de compagnie. C'était pareil partout, et vu le niveau dans le pensionnat, ce serait probablement pire. Elle les entendaient d'ici, les chuchotements, les critiques, et les sourires une fois qu'elle leur ferait face. « Mitsukoooo, mon amiiiiiie, tu peux m'organiser un rendez-vous avec Miki steuplé », et vas-y que je te sors mes yeux de chaton tellement remplis d'hormone que ça dégoulinait de stupidité jusqu'à obstruer les accès aux cerveau, causant ainsi de grave séquelles mentales. Cela dit, ça devait être bien pire pour sa soeur.

▬ Ce que je viens faire à Furui ? Je m'emmerdais et j'avais rien à foutre de ma triste vie de libertin. Et puis, oui, j'ai rejoint Shôta. Par ailleurs, je ne vois pas du tout à quel danger je m'expose. Tu n'es qu'un chaton, Mitsuko.

Mitsu retint à peine la réplique qui ne demandait qu'à s'échapper, arrêtée par la descendante directe de Gollum, la nouvelle conquête de Miki. Elle observa avec un amusement non feint l'offre de celle-ci, puis l'air suppliant du jeune homme. Elle hésita entre le laisser au main de cette femme aux charmes indéniables (lesquels pardon ?), et voler à son secours, ce qui ne lui ressemblait pas du tout... Bah. Après tout, il aurait été dommage de le perdre, traumatisé à jamais par une expérience des plus douteuse.

Elle s'approcha du joli couple, et décrocha la vielle peau du bras de Miki.

▬ Désolée madame, mais ce jeune homme aime... Disons d'autres type de cochonneries.

Elle lui fit à la vielle un clin d'œil évocateur, avant de la planter là, sans prendre la peine d'analyser son expression. Étonnée ? Intéressée ? Dégoûtée ? Peu lui importait. Elle prit Miki par le bras (sans avoir l'air de le traîner derrière lui, il était probablement ravis de mettre de la distance entre lui et celle qui semblait être le mannequin égérie du poissonnier), et l'entraîna plus loin, biennnn plus loin. Ne vous faites pas d'illusion, hors de question d'aller dans un coin sombre ou d'entrer dans un hôtel, stop les divagation là. En marchant, elle tourna la tête vers lui, et ne retint pas un rire amusé, qui ne contenant, curieusement, pas la moindre trace de moquerie.

▬ Encore une prête à te tomber dans les bras, hm ? Tu m'impressionne là...

_________________

x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakamura Mikiavatar
Passant


Messages : 112
Masculin Age : 24

Votre personnage
Âge : 19
Classe ou Emploie:
Club : Aucun

MessageSujet: Re: Trouble is coming [ Miki ]   Ven 18 Mar 2011 - 8:42

Miki retînt un rire amusé face à la remarque que plaça sa chère amie sur le ton du dégoût. Allons bon, le sexe était-il maintenant quelque chose de tabou chez une fille telle qu'elle ? Il en doutait. Il avait de quoi douter d'ailleurs. Mitsuko était certainement le genre de fille qu'un mec n'approchait pas facilement, mais elle ne semblait pas très chaste pour autant.

Et puis, c'est vrai que je rêve de toi nuit et jour, tout le monde le sait, c'est tellement crédible.

Au moins tu finis par le reconnaître. Évite juste de trop mouiller seule dans ton lit. Ce serait mieux de m'appeler, tu ne crois pas ?

Il avait accordé à sa phrase le même ton ironique avec lequel Mimi s'était éclaté à lui balancer un très...Mitsukien foutage de gueule en plein tronche. Voilà pourquoi il aimait converser avec elle. Leurs discussions ne tournaient jamais en rond, et il y en avait toujours un pour provoquer l'autre, et inversement. Autant le dire, si le temps ne les rattrapait pas, Miki n'en finirait certainement jamais de taquiner la charmante Mitsuko.
D'ailleurs, cette dernière ne semblait réellement disposer à le délivrer de la terrible emprise de la réincarnation japonaise de...Cruella d'Enfer -en pire. Pitié, tout mais une seconde de plus avec ce débris accroché à son bras. Sa réputation était en jeu après tout, et il était quasi certain que l'excuse "C'est mon arrière grand-mère revenue d'OutreMonde exprès pour me filer des pillules de cyanure" ne prendrait pas. Compréhensible en même temps...Toutefois, alors que le blond s'apprêtait à marmonner un petit "S'il te plaîîîîît" à l'égard de Mitsuko, celle-ci le devança et dépendît carrément le crouton de poisson du bras de Miki.


Désolée madame, mais ce jeune homme aime... Disons d'autres type de cochonneries.

Soulagé, le Nakamura se retînt de justesse de serre la bleue dans ses bras, au risque de se prendre une remarque bien acerbe dans la tronche, même si au final il s'en foutait de façon royal. Il se contenta tout de même de suivre Mitsuko, qui le traînait par le bras dans un lieu plus éloigné de l'autre vieille folle.

Encore une prête à te tomber dans les bras, hm ? Tu m'impressionne là...

Te fous pas de ma gueule, elle m'a foutu les jetons ! T'as vu à quoi elle ressemblait ? On aurait dit un mélange de poisson pas très frais et d'un petit peu de Mireille Mathieu.

La perspective de risquer de devenir aussi moche que l'autre truc une fois vieux le terrifia alors, inévitablement. S'il restait ici, il y avait de grandes chances qu'il devienne un tas de rides puant le poisson et distribuant des bonbons douteux aux jolies jeunes filles en mini-jupe qu'il croiserait dans la rue. Tiens en parlant de mini-jupe...Un sourire délicieux aux lèvres, il laissa ses yeux se balader sur le charmant derrière de la bleue sans la moindre gêne. Puisqu'après tout, il ne se plaisait à regarder que les belles choses.

On t'as déjà dit que tu as un derrière très...Mignon ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saitô Mitsukoavatar
Passante


Messages : 221

Votre personnage
Âge : 17 ans - 3e Année
Classe ou Emploie:
Club :

MessageSujet: Re: Trouble is coming [ Miki ]   Sam 19 Mar 2011 - 21:02

▬ Au moins tu finis par le reconnaître. Évite juste de trop mouiller seule dans ton lit. Ce serait mieux de m'appeler, tu ne crois pas ?

Encore une fois, le temps lui manqua pour répondre, puisqu'elle dû endosser le rôle du chevalier blanc, et voler au secours de la princesse que le dragon tenait prisonnière entre ses griffes d'acier (comprendre, de ses ongles abominablement crochus). A cette pensée d'ailleurs, Mitsuko se retourna brièvement, afin d'observer la créature recouverte d'écaille. Celle-ci ne s'était pas retournée, loin de là. Elle les regardait fixement, et à travers un sourire édenté, dévoilait ses dents jaunâtres. Elle avait l'air particulièrement contente, mais dans le mauvais sens du terme. Un peu comme si elle avait réussit un coup diabolique, mais allez savoir. Le regard de notre demoiselle se porta sur la main décharnée encore ouverte, mais les bonbons avaient disparus de sa paume vide.

Étrange, mais pas très intéressant pour le moment, aussi se retourna-t-elle vers Miki afin de lui faire une remarque sur son succès auprès des femmes.

▬ Te fous pas de ma gueule, elle m'a foutu les jetons ! T'as vu à quoi elle ressemblait ? On aurait dit un mélange de poisson pas très frais et d'un petit peu de Mireille Mathieu.

▬ T'es pas cool, tu seras probablement son pendant masculin dans plusieurs centaines d'années... Mais à mon avis, tu mourra jeune, ton rythme de vie est beaucoup trop... Effréné.

Sourire entendu vers le concerné. Elle ne parlait pas particulièrement de son train de vie ou quoi que ce soit qu'elle ne connaissait pas, mais plutôt son train de nuit... Et d'ailleurs, de jour probablement également. Son train de lit, disons, son train de demoiselles au pire, mais on s'en fous complètement là, et la belle n'allait sûrement pas se prendre l'esprit une demi-seconde pour savoir quel était le train exact dans lequel vivait Miki.

Pour peu qu'il ne vive pas dans un avion de chasse...

▬ On t'as déjà dit que tu as un derrière très...Mignon ?

Mignon hein ?

Elle plongea son regard dans le sien (violoooons /BRIQUE/), le visage encore empreint d'un sourire moqueur qui ne partirait pas de sitôt. Il n'y avait pas à dire, il devait connaître plusieurs dizaines de phrases à ressortir en toutes occasion, et qui faisait rougir ou succomber ses proies (non, elle ne connaissait pas l'effet exact puisque non seulement elle ne le ressentait pas, mais elle n'avait pas dirigé une étude statistique dans le but de connaître la réponse à cette question ô combien existentielle). Et puis, c'était toujours mieux que de balancer un : "Hey mamzelle ! T'as un beau cul !" Euh... Ouais, définitivement. Et puis... Venant de Miki, c'était probablement à la fois normal et... Allez, soyons fous, disons complètement désintéressé !

Toujours ce fameux sourire aux lèvres, elle s'approcha, passa derrière lui, chatouillant son oreille de son souffle.

Et si je te disais que je n'avais pas de culotte ?

Information complètement fausse d'ailleurs, mais la jupe que la demoiselle avait enfilé ce matin (et qui était encore une fois le premier truc qui lui était tombé sous la main) était juste assez longue pour qu'il ne puisse pas le savoir d'un simple coup d'œil. Sourire enjôleur, elle repasse devant lui, marche à reculons le temps d'un clin d'œil énigmatique, puis se retourne, à la fois pour ne pas se casser la gueule, et pour que, tant qu'à faire, il puisse vainement tenter de vérifier si elle lui avait raconté des conneries ou pas. Après tout, on ne pouvait jamais être certain...

Et puis, encore une fois, pas trop effrayée la demoiselle : le jeune homme était probablement toooootalement désintéréssé. Alors pourquoi avait-elle dit ça ? Mais qui ça intéresse franchement ? Et puis... C'est Miki quoi, la provocation était beaucoup plus fun à appliquer sur le beau blond qu'à des crétins boutonneux qui la collaient ensuite pendant des mois entiers, parce qu'elle avait eu le malheur de cligner de l'œil pour chasser un cil, et qu'ils avaient prit cela pour une tentative de communication ou, pire, carrément pour une tentative de drague.

Enjoy it.

_________________

x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakamura Mikiavatar
Passant


Messages : 112
Masculin Age : 24

Votre personnage
Âge : 19
Classe ou Emploie:
Club : Aucun

MessageSujet: Re: Trouble is coming [ Miki ]   Mar 22 Mar 2011 - 14:31

L’Enfer. Voilà l’endroit où Miki avait l’impression d’être lorsqu’il regardait le vieux reste d’accordéon qui, plus tôt, lui avait proposé quelques bonbons. Une mine dégoûtée sur le visage, le blond détourna royalement la tête et se mît à la recherche d’une quelconque jolie fille à « regarder ». Parce que oui. Il venait avant tout en « mission repérage », et ensuite s’attelait à la « chasse ». Et alors qu’il tombait justement sur une magnifique poitrine à reluquer, Mitsuko l’arracha à ses pensées par une réplique qui ne manqua pas de le faire ricaner.

T'es pas cool, tu seras probablement son pendant masculin dans plusieurs centaines d'années... Mais à mon avis, tu mourras jeune, ton rythme de vie est beaucoup trop... Effréné.

Même désespéré je m’en approcherais pas, ma belle. Tu trouves mon style de vie « effréné » ? Personnellement, quitte à crever jeune autant s’éclater et profiter à fond de sa jeunesse, non ?

Il répondît au sourire de la bleue par un clin d’œil on ne peut plus…Mikien, et laissa son esprit divaguer un instant. Avec qui avait-il rendez-vous le soir même ? Ou alors le lendemain ? Bah…Il enverrait un sms à une des « partenaires de nuit » au pire.
Son regard posé sur le derrière de Mitsuko, Miki mît un certain temps avant de se rendre qu’elle avait répondu à son compliment par un simple « Mignon hein ? ». Et quand elle se tourna vers lui, l’habituel sourire aguicheur qu’arborait le blond prît place sur ses lèvres. Il avait beau dire et agir comme si de rien n’était, mais il avait une certaine attirance pour le corps merveilleusement bien foutue de cette arrogante excentrique.

Et si je te disais que je n'avais pas de culotte ?

Miki frissona, indéniablement. Il n’avait jamais su pourquoi mais, que ce soit Mitsuko ou pas, sentir une fille lui souffler une telle phrase à l’oreille lui avait toujours procuré un certain plaisir. Pas assez prononcé pour qu’il s’agisse d’un plaisir jouissif, mais pas assez faible pour assez inaperçu. Il ne prêta ainsi pas réellement attention au sourire enjôleur que lui offrît Mitsuko, mais répondit à son clin d’œil en passant doucement sa langue sur ses propres lèvres. Elle était appétissante, elle le savait , mais Miki ne comptait pas réellement s’amuser à lui courir après pour la mettre dans son lit. Non, il y avait renoncé depuis longtemps, même s’il restait qu’un jour, ce fait finirait par arriver.

Si tu n’avais pas de culotte tu ne serais certainement plus ici à l’heure actuelle, ma belle.

Il confirma ses mots par un regard lourds de sous-entendus (En gros il l’aurait embarquée dans sa chambre quoi !), et se plaça à son tour derrière elle afin de lui retourner son précédent geste.

Et tu prendrais certainement cher.

Le blond mît alors une brève tape dans le derrière de la bleue, sourît tel que l’innocence elle-même et jeta un regard désintéressé à son portable pour s’assurer de l’heure qu’il était.


Nul désolée.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saitô Mitsukoavatar
Passante


Messages : 221

Votre personnage
Âge : 17 ans - 3e Année
Classe ou Emploie:
Club :

MessageSujet: Re: Trouble is coming [ Miki ]   Ven 25 Mar 2011 - 20:17

Spoiler:
 

Wow.

Wow wow wow.

En tant que narratrice de cet étrange conte, je ne saurais trop dire ce qui avait été le pire dans l'attitude de Miki.

▬ Si tu n’avais pas de culotte tu ne serais certainement plus ici à l’heure actuelle, ma belle.

Peut être avait-ce été cette phrase, lourde de sous entendu – qu'il était par ailleurs inutile de préciser tant la demoiselle à la chevelure turquoise comprenait les allusions diverses et variées – que le jeune homme avait appuyé d'une supposition que je n'irais pas vérifier, à savoir :

▬ Et tu prendrais certainement cher.

Certes, peut-être que c'était ces deux petites phrases particulièrement provocantes, mais qui avaient la particularité d'éveiller la curiosité et l'amusement chez notre demoiselle.

▬ T'as l'air vraiment convaincu par ce que tu raconte, bravo ! Comme quoi l’auto-persuasion ça doit marcher.

Ton qui n'était plus moqueur, mais carrément railleur. Ce mec était canon, probablement même le mec le plus canon de Shôta, mais ce n'était nullement une raison pour croire qu'il pouvait décider de où se trouvait Mitsuko lorsque cette dernière n'avait pas de culotte. D'ailleurs, lorsque c'était le cas, ce n'était jamais en sa compagnie, c'était certain.

Oui, peut-être était-ce cela. Mais, peut-être étais-ce aussi cette tape sur ses fesses, comme on félicite un cheval qui s'est bien comporté, ou comme les blaireaux draguaient dans le métro. Peut-être, puisqu'elle s'était vivement retournée, une réplique cinglante prête à jaillir, voler dans les airs, le frapper de plein fouet, et provoquer très probablement une réponse similaire, accompagnée d'un sourire, d'un clin d'œil, d'une tête bizarre, peu importe, l'une des nombreuses marques de fabrique de Miki.

Ou, enfin, peut-être que l'avoir vu regarder son portable pour s'enquérir de l'heure lui avait donné une soudaine prise de conscience, comme une révélation. Il ne s'en rendait peut-être pas compte, mais il avait la tête du mec qui dit : « Bon, c'est pas que je m'emmerde mais quand même pas mal là ». Ok, soit.

Tout concentré qu'il était dans la contemplation de son portable, elle s'approcha doucement, observant les chiffres indiqués sur l'écran.

▬ Oh mon dieu, c'est bientôt l'heure du couvre feu, il ne faut pas que tu tarde, tu risque d'être puni mon amour.

Elle affiche un sourire moqueur, semble se détourner de lui, puis, finalement, se ravise. Elle hésite un instant, plusieurs années de théâtre et un don indéniable en mise en scène font en sorte que ça ait l'air carrément vrai, puis elle revient vers lui. Ses yeux turquoise plongés dans les siens, elle pose sa main sur son torse, et le plaque contre le mur de derrière (ils n'en étaient pas loin, elle ne l'a pas poussé sur 5 mètres dieu merci, imaginez la grosse perte de crédibilité sinon). Elle rapproche ses lèvres de son visage, le caresse à nouveau de son souffle, bifurque vers son oreille, insolente et enjôleuse.

▬ Et sache, très cher, que je suis encore ici.

Je ne précise pas, vous l'avez très bien compris – du moins je l'espère pour vous. En effet, notre Mitsuko a profité de l'inattention du concerné pour lui prouver que non, il était loin d'être maître du jeu, et que la provoquer était futile et n'amènerais qu'à... De la provocation. Boucle infinie, qui provoquerais probablement un trou noir et déchirerais la couche d'ozone dans les semaines à venir si cela continuait, mais peu importait (Joke inside pour les naïfs qui croient que Mitsuko a vraiment ce pouvoir). Et si vous vous posez la question, bien évidemment que la belle a une certaine expérience dans ce genre de chose, sinon vous l'auriez vu se dandiner en pleine rue tentant de l'enlever avec classe et élégance. Encore une vision déplaisante que nous avons évité.

Elle aurait pu la lui donner, ou la jeter quelque part, cette culotte qu'elle tenait dans sa main, prouvant que ce qu'elle avait affirmé un peu plus tôt était vrai. Mais il devait en faire une collection, et même si ce n'était pas le cas, cela ne lui servirait à rien. Heureusement, pas un souffle de vent ce jour là. Elle retourna vers la vielle femme plus loin, ignorant complètement Miki, et le lui offrit, partageant quelques mots avec le mort-vivant. Déjà parce qu'elle en avait plein, mais aussi parce qu'elle ne comptait pas se la trimbaler partout. Et puis, au vu des échanges qu'elles avaient eu, elle avait donné une bonne raison à la vielle de garder la culotte noire, si bien que cette dernière referma ses doigts crochus sur le bout de tissus.

Puis, elle se dirigea vers la foret, bien décidée à ne pas rentrer au pensionnat une fois encore. Miki sur son chemin, elle en profita pour lui lancer un clin d'œil ainsi qu'un sourire charmeur.

▬ Alors... Bonne nuit, petit joueur.

Puis elle reprend sa route. Que Miki la suive ou qu'il retourne au pensionnat, qu'il aille voir les prostiputes où qu'il appelle l'une de ses anciennes conquête, Mitsuko s'en foutais comme de sa première paire de chaussettes.

_________________

x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakamura Mikiavatar
Passant


Messages : 112
Masculin Age : 24

Votre personnage
Âge : 19
Classe ou Emploie:
Club : Aucun

MessageSujet: Re: Trouble is coming [ Miki ]   Lun 28 Mar 2011 - 9:18

T'as l'air vraiment convaincu par ce que tu raconte, bravo ! Comme quoi l’auto-persuasion ça doit marcher.

Auto-persuasion ? D'aussi loin que Miki s'en souvenait, la définition de ce mot lui avait toujours semblée totalement inconnu. Comment un mec aussi beau, génial, intelligent et parfait que lui, pouvait s'auto-persuader pour en arriver à un tel résultat ? Parce qu'il fallait l'avouer, il avait une personnalité magnifique, tout comme son physique d'ailleurs. (Je dois préciser qu'il s'agit du point de vue de Miki ? Parce que j'dis ça j'dis rien, mais j'le trouve pas magnifique côté personnalité. Au contraire !).

Auto-persuasion ? Un mec aussi parfait que moi ne connait pas ce genre de mots, Mitsuko.

Non mais sérieusement, il avait la tronche de ces pauvres types qui avaient besoin de se dépuceler pour s'affirmer ? A bien y repenser, c'était certainement ce qu'on pensait de lui, mais cette pensée ne traversa son esprit qu'un infime millième de secondes. Non, Miki lui, se voyait comme le mec par qui toutes les filles rêvaient de se faire dévirginer. Et il aurait pu continuer encore longtemps dans son éloge intérieure si seulement son portable ne s'était pas mis à vibrer. Surpris, il survola des yeux le message qui venait d'arriver, afficha un sourire en coin, et supprima le message avant que Mitsuko ne s'en approche pour y regarder l'heure. Non pas qu'il avait peur qu'elle le prenne en flagrant délit de "J'm'arrange un coup ce soir pour pouvoir baiser vu que ça fait deux jours que j'l'ai pas fait", non elle devait carrément s'en foutre, et lui aussi. Seulement, par pure habitude, il l'avait fait.

Oh mon dieu, c'est bientôt l'heure du couvre feu, il ne faut pas que tu tarde, tu risque d'être puni mon amour.

C'est assez puéril comme remarque puisque nous avons le même âge.

À nouveau ce même sourire narquois, enjôleur et limite agaçant, aux lèvres, le blond la laissa tranquillement appliquer son petit manège. Pourquoi ne réagissait-il tout simplement pas ? Si ça avait été quelqu'un d'autre, elle aurait déjà été dans son lit depuis fort longtemps. Seulement voilà, Mitsuko n'était pas le genre de fille qu'il foutrait facilement dans son lit. Alors autant ne pas s'exciter pour rien, n'est-ce pas ? Et bien que l'envie de voler un baiser aux lèvres certainement sucrées de la bleue, le démangeait affreusement, il se contînt. Il n'avait réellement pas envie de se prendre une baffe quelconque, ou même de donner une nouvelle occasion à la jeune femme de s'amuser avec ses hormones.

Et sache, très cher, que je suis encore ici.

Pour l'instant oui, lui répondît-il calmement sur le même ton.

Il fût assez surpris de voir Mitsuko retourner vers le vieux débris qui l'avait limite agressé peu avant, et lui donner sa culotte sans aucune gêne. Oké d'accord. Quel était le problème de cette fille ? Néanmoins, la perspective de savoir que la bleue n'avait pas de culotte l'attira autant qu'elle le dégoûta. Et si elle avait ses règles ? Pouah...Toutefois, le sourire plein d'assurance et de charme que lui offrît a jeune femme eût vite confirmé ses doutes.

Alors... Bonne nuit, petit joueur.

Une moue faussement attristé sur le visage, il regarda son amie s'éloigner, et enfonça ses mains dans ses propres poches.

Quoi tu m'abandonnes déjà ? C'est tout. Franchement, je m'attendais à beaucoup plus de ta part, Mimi.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Trouble is coming [ Miki ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Trouble is coming [ Miki ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Voici le laeader Sweet Miki
» Obama;Change is coming to america
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....
» Miki est-il un menteur?
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Rps terminés ou abandonnés...-