AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles de deux amies [Misaki Hoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuroshima Ryôkoavatar
Passante


Messages : 140
Féminin Age : 22

Votre personnage
Âge : 16 ans / Seconde année
Classe ou Emploie:
Club :

MessageSujet: Retrouvailles de deux amies [Misaki Hoshi]   Mer 9 Mar 2011 - 15:21

Aujourd’hui il faisait un temps magnifique, signe que le printemps arrivait si ce n’est qu’il était déjà là. Tous les cerisiers du pensionnat étaient en fleur au grand bonheur des pensionnaires et aussi des jeunes couples qui aimaient déjeuner sous ces immenses et admirables arbres.
Pour Ryôko, le printemps était pour elle une saison superbe, cela signifiait que les beaux jours n’allaient pas tarder et qu’elle allait enfin avoir ses entrainements de sport dehors.
C’est avec un pas enjoué qu’elle quitta la salle de cours –où elle avait bien sur rien écouté-, la pause midi ayant sonné. Saluant le prof au passage qui lui répondit un « au revoir » plutôt blasé de voir la rouquine partir ainsi alors qu’il savait parfaitement qu’elle n’avait fait que dormir pendant cette heure.
Traversant tant bien que mal le couloir bruyant et empli de monde, Ryôko arriva vers la sortie essoufflée, après l’épreuve qu’elle venait passer. Tout le monde ne pensait qu’à une chose, se rendre au réfectoire, tout le monde sauf Ryôko qui s’empressa de rejoindre son club d’athlétisme.

Parcourant plus de la moitié du pensionnat, pour se rendre au terrain de sport, c’est avec le sourire qu’elle retrouva tout les membres du club. Se dirigeant vers les vestiaires se changer, d’un short bleu marine, d’un t-shirt blanc et de sa paire de baskets, Ryôko prit le temps de discuter avec quelques membres qu’elle n’avait pas vue depuis longtemps.
La rouquine aurait pu continuer à raconter ses mésaventures aux autres si la présidente du club n’était pas intervenue pour la stopper et lui rappeler se qu’elle était venue faire : courir.
Plus qu’excitait de dépenser le trop plein d’énergie qu’elle avait fait l’heure d’avant, Ryôko commença à s’échauffer avec les autres filles du club tout en bavardant et rigolant.
Cela faisait longtemps que Ryôko attendait ce moment, pouvoir courir et retrouver ceux qui partageaient la même passion qu’elle, la rouquine était plus qu’heureuse en ce moment.

Comme toute les bonnes choses on une fin, il était temps pour le club d’athlétisme de céder le terrain à un autre club. C’est un peu dessus que Ryôko partit se changer dans les vestiaires, elle commençait à avoir faim, mine de rien courir ça donne faim. Mais au moment d’entrer dans les vestiaires, la présidente du club l’interpella :

- Ryôko ! N’oublie pas que tu dois ranger le matériel, c’est à ton tour. Merci !


La présidente laissa Ryôko pour aller se changer. La rouquine elle retourna sur le terrain et vit le matériel regroupé qui ne fallait juste remettre à sa place dans la réserve. Avec un petit sourire, elle commença à ranger peu à peu les affaires. Il ne lui restait plus que quelques plots à ranger pour pouvoir se changer et aller au réfectoire.
Accélérant un peu pour finir de ranger les affaires, Ryôko ne fit pas attention et percuta une personne, éparpillant les plots par terre. La rouquine sur les fesses, regarda la personne qu’elle venait de bousculer, heureusement pour elle, Ryôko n’avait pas fait tombé cette personne.

- Excuse-moi, je suis vraiment désolée !

Se relevant difficilement, elle voulut encore s’excuser mais au lieu de ça son ventre fit un horrible bruit, la faisant légèrement rougir, un peu génée. Elle aurait peut-être du mieux déjeuné ce matin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar



MessageSujet: Re: Retrouvailles de deux amies [Misaki Hoshi]   Mer 9 Mar 2011 - 16:04

Misaki était de bonne humeur. Aujourd’hui était une superbe journée.
Son insomnie avait cessée, laissant place à de magnifiques rêves.
C’est avec légèreté et enjouement que la jeune fille visitait les lieux du pensionnat qu’elle ne connaissait toujours pas.
Tout autour d’elle, elle pouvait sentir le parfum du printemps.
Ce parfum, si frai, si chaleureux… Ça lui en rappelait des souvenirs ! Elle se remémorait les instant où, enfant, elle se retrouvait avec sa meilleure amie dans un champ, pas loin d’où elle habitait.
Là-bas, elle pouvait oublier ses problèmes. Mais voilà. C’était le passé et ces moments de bonheur éphémères lui semblés inaccessible à présent.
Misaki soupira et baissa le regard.
C’était une agréable journée, certes. Mais elle avait remarquée que beaucoup de pensionnaires la bousculaient, ce qui l’énervait au plus haut point.
Une fois, ça va ! Mais si ça devenait une habitude…
Alors qu’elle se dirigeait vers le jardin, elle se souvint qu’elle souhaitait regarder les club de sport.
Elle rebroussa chemin et se dirigea vers le terrain de sport.
A présidente du club était occupée à faire son cours. La jeune fille décida donc d’attendre la sonnerie pour aller se présenter et prendre quelques informations.
C’était un cours d’athlétisme, sport qu’elle n’appréciait que peu.
Elle vit de nombreux élèves travaillant.
Certains en se plaignant d’être fatigués, d’autres en riant et en souriant…Comme cette fille d’ailleurs !
C’était une fille de son âge, les cheveux roux et long mais elle était trop loin pour pouvoir distinguer son visage.
Pourtant, à la vue de cette personne, Misaki se surpris à ressentir un étrange sentiment de…nostalgie ?!
Elle fronça les sourcils et suivit l’adolescente du regard puis, haussant les épaules, s’y désintéressa.
La troupe finit par se regrouper pour clore ce cours et laisser le terrain à un autre club.
Beaucoup d’élèves se ruaient sur les vestiaires, se hâtant de se changer pour se diriger par la suite vers le réfectoire.
Misaki s’avança vers la présidente mais, alors qu’elle n’était plus qu’à quelques mètres, elle partit en courant se changer.
La jeune Hoshi émit un grognement à peine audible et croisa les bras, bien décidée à attendre le retour de la présidente.
Elle resta dans son coin, commençant à bouder.
C’est alors qu’elle se fit (ENCORE) percuter et qu’elle entendit des plots tomber par terre.
Elle cru tomber mais se rendit compte qu’elle était toujours debout.
Etonnée, elle regarda tout autour d’elle et vit une fille, celle qui l’avait bousculée, par terre.
Cette dernière lui dit :

- Excuse-moi, je suis vraiment désolée !

Misaki soupira et aida la jeune fille à se relever.
Tiens ! C’était celle qu’elle observait quelques temps plus tôt !
Elle sursauta.
Ce visage, ces yeux, ces cheveux lui rappelaient de nombreux souvenirs.
Elle écarquilla les yeux et fit un petit bond sous l’effet de la surprise.

- J’y crois pas !! cria-t-elle.

La rouquine la regarda d’un drôle d’air, visage que l’on arbore devant une personne dangereuse ou dénuée d’intelligence.
Misaki rougis et s’empressa de dire :

- Pardon, pardon ! Mais, il faut que je t’avoue que je suis assez surprise… C’est bien toi, Ryôko… ?
Revenir en haut Aller en bas
Kuroshima Ryôkoavatar
Passante


Messages : 140
Féminin Age : 22

Votre personnage
Âge : 16 ans / Seconde année
Classe ou Emploie:
Club :

MessageSujet: Re: Retrouvailles de deux amies [Misaki Hoshi]   Sam 12 Mar 2011 - 16:46

Écoutant vaguement la jeune fille qu’elle venait de percuter, Ryôko s’empressa de rassemblait tous les plots éparpiller à ses pieds. Décidément, elle avait le chic pour s’attirer les ennuis si seulement elle pouvait faire un peu plus attention, à commencer à se qu’il se trouvait devant elle quand elle courait. Ayant finit, la rouquine arbora un sourire de triomphe qu’elle accompagna d’un petit geste pour montrer sa joie d’avoir finit de ramasser les quelques plots ; bizarre direz-vous mais c’était une petite satisfaction que Ryôko aimait s’offrir de temps en temps, se féliciter du travail qu’elle accomplissait.

Se retournant enfin pour faire face à celle qu’elle venait de bousculer, Ryôko lui adressa un petit sourire ne savant pas vraiment comment réagir face à la jeune fille qui avait l’air de se réjouir d’être en face d’elle. Peut être une fille qui était fan du club d’athlétisme ? Ca arrivait souvent que des filles du pensionnat, ne savant comment occuper leur vie de lycéenne, créaient des fans club. Ryôko trouvait ça assez spéciale, elle ne s’imaginait pas une seule fois à la place de ces filles, elle préférait avoir ses propres intérêts et pas qu’un groupe de filles hystériques en pleine puberté viennent lui dicter se qu’elle devait aimer ou non.
Ryôko ne portait pas vraiment – pour ne pas dire pas du tout- d’intérêt pour ce genre de club, mais si cette fille était ce genre là soit ; après tout, tout le monde à des goûts différents.

Semblant peu sûre d’elle, mais qui était plus que joyeuse, la jeune fille demanda à Ryôko si s’était bien elle. La rouquine ne savait pas trop quoi répondre, et pour détendre autant la jeune fille qu’elle, Ryôko joua sur l’humour espérant qu’elle ne le prenne pas mal.

- Et bien, oui je suis Ryôko. Je ne pense pas qu’il y en ait une autre dans le pensionnat ou en tout cas pas avec des cheveux pareil !

La rouquine partit dans un petit rire, se qu’elle venait de dire était vraiment stupide ! Elle savait parfaitement qu’il n’y avait pas d’autre Ryôko cela va faire deux ans qu’elle se trouve dans le pensionnat et elle en avait jamais croisé d’autre, même pendant son enfance. Mais que voulez-vous ? Se n’est pas elle qui ait choisi ce prénom qui est peu commun.
Reposant son regard émeraude sur la jeune fille, elle lui sourit pour la rassurer que tout allait bien et ajouta :

- Enchantée, je suis Ryôko Kuroshima et...

Soudain, Ryôko qui venait de plonger son regard dans celui de la jeune fille, crut la reconnaître. Comme si elles s’étaient déjà parlée, pourtant Ryôko n’avait aucun souvenir de l’avoir croisée au pensionnat. Elle s’en serait rappelée, se n’est pas tous les jours qu’elle parlait à une fille avec de pareils cheveux –sauf peut-être Mitsu’-.
Ces yeux, elle le savait, elle le sentait, la rouquine les avait déjà croisés mais où ? Et surtout quand ?
Puis elle se rappela enfin, écarquillant ses grands yeux verts Ryôko venait enfin de retrouver se souvenir qu’elle avait oublié. La rouquine se jeta littéralement sur la jeune fille en criant :

- Misaaaa ! C’est toi ? Oui c’est toi ! Ca fait si longtemps !

Sauf que comme elle n’avait jamais eut d’équilibre à proprement parlé, Ryôko dans son élan s’était emmêlé les pieds, basculant sur son amie d’enfance, l’entrainant dans sa chute. Pour la deuxième fois de la journée, Ryôko se retrouvait par terre, mais elle s’en fichait bien elle venait de retrouvait l'une de ses plus chères amies !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar



MessageSujet: Re: Retrouvailles de deux amies [Misaki Hoshi]   Dim 13 Mar 2011 - 19:35

Ryôko avait commencée à faire de l’humour en demandant si Misaki voyait une fille lui ressemblant dans le pensionnat puis avait rit de sa propre blague. La Hoshi ne rigolait pas, ni ne souriait tant elle était surprise. Surprise … qui s’estompa assez vite… Ryôko ne l’avait pas reconnue… Misaki esquissa un petit sourire gêné alors qu’elle était déçue et se demanda si c’était bien la Ryôko qu’elle connaissait… Peut-être que cette fille ressemblait énormément à son amie d’enfance et que, par le plus grand de tous les hasards, elle portait le même prénom… Non. Ce n’était tous bonnement impossible. Elle ne se souvenait plus d’elle. Aussi, il faut dire que ça faisait longtemps qu’elles ne s’étaient pas revues… Puis, ce prénom qu’elle portait n’était pas courant… Bon ! Ok ! Misaki ne sortait jamais de son trou avant mais quand même !!
La jeune Kuroshima posa son beau regard émeraude sur Misaki, lui sourit pour la rassurer et commença à se présenter quand, en plein milieu de sa phrase, elle s’interrompit.
Elle semblait perplexe et Misaki su que la jeune fille réfléchissait. « Elle est sûrement en train de me reconnaître ! C’est bien elle alors ! Je ne me suis pas tromper !! » se disait Misaki. Elle avait enfin retrouvée espoirs ! En même temps…en avait-elle perdue ?! Elle n’avait pas vraiment eu le temps de perdre espoirs… Elle avait juste été déçue lorsqu’elle pensait qu’on ne la reconnaissait pas. Fin bref ! Quoi qu’il en soit, Ryôko était sûrement en train de se remémorer quelques bons vieux souvenirs, ce qui fit chaud au cours de la jeune Hoshi.
Alors qu’elle commençait à sourire de bonheur et à sentir une forte émotion de bonheur déferler dans son corps tout entier, elle vit son amie se jeter littéralement sur elle en criant :

- Misaaaa ! C’est toi ? Oui c’est toi ! Ca fait si longtemps !

Misaki savait que son amie n’avait jamais eu un bon équilibre et savait qu’elles tomberaient toutes deux à terre. Décidément, c’était une manie qu’on la fasse tomber ces temps-ci… Pourtant, Misa fut vraiment heureuse cette fois-ci. Elle pourrait avoir mal quand elle dégringolerait, elle s’en foutait. Aussi, il faudrait déjà qu’elle s’en rende compte… !
En effet, son amie s’emmêla les pieds et entraîna Misaki dans sa chute.
Cette dernière était aux anges. Ryôko…sa plus tendre amie d’enfance…sa meilleures amie…la fille qui avait déménagée et qu’elle avait perdue de vues… c’était elle !! Hoshi n’en revenait pas !! Pourvus que se ne soit pas un rêve se disait-elle.

-Ryô !! Je suis si heureuse !! J’y crois pas ! C’est super !! Génial !!


La jeune fille partit d’un petit rire heureux, ses yeux devinrent légèrement humide et un sourire illuminant son visage si triste depuis longtemps…

-Je t'aide pour ranger tous ça ! dit-elle. Puis, elle entendit le ventre de son amie gargouiller et rit. Elle sortit de sa poche une barre chocolaté à son amie et la lui proposa tout-en demandant :

-Quelle heureuse coïncidence que l'on soit dans le même pensionnat ! Comment se fait-il que tu soit ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Kuroshima Ryôkoavatar
Passante


Messages : 140
Féminin Age : 22

Votre personnage
Âge : 16 ans / Seconde année
Classe ou Emploie:
Club :

MessageSujet: Re: Retrouvailles de deux amies [Misaki Hoshi]   Sam 26 Mar 2011 - 20:17

Ryôko joignit ses rires à ceux de Misaki. C’était bon de revoir une tête familière ! Un sentiment si chaleureux s’empara de la rouquine, elle n’avait pas connu ce sentiment depuis longtemps ; cette sensation de retrouver un être cher. Ca oui, elle ne pensait ne plus jamais revoir sa meilleure amie d’enfance, mais aujourd’hui elle se trouvait là, à coté d’elle ; comme un rêve auquel Ryôko ne souhaitait ne plus penser.
Elle avait aussi une impression amer et une envie de pleurer, Misa appartenait au passer, celui qu’elle essayait désespérément d’oublier. Elle chassa vite ses pensées et regarda Misa avec une douce expression, elle aussi devait être heureuse, après tout il y avait plus de 8 ans qu’elles ne s’étaient pas vue ! Tellement de choses c’était passé, Ryôko pourrait lui raconter tellement de choses, mais même une journée entière ne suffirait pas pour tout lui dire.
Misaki présenta une barre chocolatée à la rouquine qui ne se fit pas prier pour la prendre et commencer à la manger. Mine de rien elle n’avait toujours pas mangé et après tout se qui venait de se passer le matin même, cela lui avait ouvert l’appétit.

Très gentiment la jeune fille proposa d’aider Ryôko pour ranger les plots du club. La rouquine lui répondit qu’elle n’avait pas vraiment besoin d’aide, mais connaissant le caractère de son amie, ce n’était pas vraiment une question et qu’elle allait surement venir l’aider avec ou sans son accord. Regardant les plots de toutes les couleurs éparpillés de nouveau au sol, Ryôko se surprit à trouvait ça jolie, les tintes de couleurs qui déplaisait tant à la rouquine lui parues moins agressives, peut-être à cause de Misaki, depuis toute petite –même si celle-ci ne le savait pas- elle avait quelque chose qui faisait que Ryôko voyait la vie totalement différemment que quand elle était séparée d’elle, un lien plus que bénéfique pour Ryôko.

Puis vint la question que Ryôko appréhendait un peu. La question qui allait montrer aux deux jeunes filles que malgré le fait quelle soit ici et maintenant réunit, que de part les années écoulées loin de l’une de l’autre, il y avait une certaine distance qui s’était faite. Cette question : "Comment se fait-il que tu sois ici ?" Avait emporté un instant le joyeux sourire de Ryôko. Elle n’allait pas lui étaler en détaille le pourquoi elle était arrivée là. Elle n’allait pas lui dire que c’était pour prendre de la distance, pour oublier tout se qui s’était passé.
Non, c’est pour cela qu’elle se contenta de dire à son amie :

- Oh, je suis ici parce que c’était l’établissement le plus proche de chez moi. Et puis, l’histoire de ce pensionnat est vraiment intéressante. C’est ça en fait qui a fait que je suis là !

Elle partit dans un petit rire, dans un sens c’était bien vrai se qu’elle disait. L’annonce qu’elle avait vue il y a un an de cela avait fait qu’elle avait atterrit ici. Cela avait permit à Ryôko de redevenir celle d’autre fois, elle s’était fait beaucoup d’amis. Et le fait que Misaki soit là, la comblait de bonheur.

- Je te retourne la question alors, comment se fait-il que tu sois ici ? Je croyais que tu allais étudier dans une des écoles les plus prestigieuses de musique, avec ton don au piano tu n’aurais eu aucun problème !

La rouquine se rappela de ses après-midi où elle passait son temps à écouter la jeune fille jouer du piano. Mais à présent, elle n’avait plus à se rappelait du passé, son amie était là. A ses cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar



MessageSujet: Re: Retrouvailles de deux amies [Misaki Hoshi]   Ven 8 Avr 2011 - 10:47

Ryôko se mit à rire avec Misaki.
La jeune Hoshi ressentit un sentiment de nostalgie et une multitude d'émotions l'assayirent.
A ces yeux, c'était un véritable miracle qu'elles se retrouvaient.
Misaki avait déjà fait son deuil de leur amitié, pensant ne plus jamais revoir son amie.
Discrètement, elle se pinça le bras pour vérifier si tout était réel.
Peut-être se réveillerait-elle, dans son lit, ses souvenirs déferlant en elle.
Il ne se passa rien. Ce n'était pas un rêve...
Honteuse, la jeune fille rougis.
Elle se trouvait bête à ce moment -même.
Elle regarda tendrement son amie mais, eut soudain un léger sursaut.
Les yeux de Ryôko brillaient et Misaki pressentit l'envie de pleurer de son amie.
Puis, après quelques minutes, la jeune Kuroshima, ayant réussi à retenir ses larmes, se mit à sourire. Elle s'empara de la barre chocolaté et commença à la manger (rectificatif : la dévorer). Tout en mangeant, elle répondit à la question de son amie qu'elle n'avait pas besoin d'aide.
Malgré tout, Misaki haussa les épaules et commença à aider Ryôko à ranger.
Cependant, après que Misaki eut poser sa seconde question, elle remarqua que le sourire de Ryôko se fanait sur ses lèvres...
Il y eut un lourd mais court silence, silence qui fut interrompu par Kuroshima :

- Oh, je suis ici parce que c’était l’établissement le plus proche de chez moi. Et puis, l’histoire de ce pensionnat est vraiment intéressante. C’est ça en fait qui a fait que je suis là !

Puis, elle se mit à rire nerveusement.
Misaki réalisa que sa question lavait quelque peu irriter son amie.
Cette dernière posa donc une question à son tour :

- Je te retourne la question alors, comment se fait-il que tu sois ici ? Je croyais que tu allais étudier dans une des écoles les plus prestigieuses de musique, avec ton don au piano tu n’aurais eu aucun problème !

Oui...Comment se faisait-il qu'elle soit ici...? Pourquoi n'était -elle pas parti étudier dans l'une de ces écoles spécialisées aux génie de musique ?
Misaki elle-même ignorait la réponse exacte. Elle pensa à son père, son enfance... Elle repoussa vite ces douloureux souvenirs. Elle se refusa de s'en rappeler.
Elle leva le regard, plongea ses yeux pourpres dans les vert de son amie et lui adressa un sourire crispé et forcé. Ses yeux ne souriaient pas. Au contraire, il semblaient vides...

- Oh...ça...je ne sais pas vraiment . C'est assez long à expliquer...

Elle s'en voulu aussitôt : elle avait répondit de manière abrupte, sèchement et d'une manière tout aussi glaciale.
Son visage devint dur et son sourire s’effaça. Elle rangea les dernier plots puis demanda à Ryôko :

- Que fait-on à présent ? Tu vas manger ?

Elle ne trouvait rien d'autre à dire et se maudit en silence d'être devenue aussi renfermée suer elle-même...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retrouvailles de deux amies [Misaki Hoshi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles de deux amies [Misaki Hoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Chaü - An 6 - Terminé] Retrouvailles de deux amants
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Chaleureuses retrouvailles [pv Billie]
» Des retrouvailles après deux ans.
» Les retrouvailles entre deux complices [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Rps terminés ou abandonnés...-